50

IVCAST 42 : Créer une agence de voyage, avec Natalia !

Natalia a crée une agence de voyage sur mesure spécialisée sur la Colombie. Un pays qu’elle connaît bien, elle y est née !

Ecouter cet épisode :

1.Tout de suite sur le blog avec le lecteur ci-dessous, facile:

2. Ecouter cet épisode et les prochains sur la plateforme iTunes en t’abonnant au podcast sur iTunes.

Pour une écoute sur les smartphones et les tablettes Apple, utilises une application comme Stitcher ou Podcasts.

3. Ecouter cet épisode et les prochains sur les smartphones et tablettes Android grâce à une application comme Stitcher ou Podcast Addict. Ajoute le flux du podcast dans ta play list. Ou cherche Instinct Voyageur !

4. Ou télécharger le podcast en mp3 (clic droit-enregistrer sous ) 

 

Un podcast c’est quoi ? Comment écouter l’écouter ?

Tout est expliqué ici !

A propos de cet épisode :

Il y a quelques mois, lors d’un passage en Colombie, j’ai rencontré Natalia à Bucaramanga. Elle est d’ailleurs originaire de cette paisible ville du nord-est de Colombie.

Vivant depuis quelques années à Marseille, elle a décidé de vivre de sa passion pour le voyage et la Colombie, son pays. Elle s’est donc lancée dans la création d’une agence de voyage sur mesure spécialisé sur la Colombie : Magelia Colombie. 

Dans cet épisode, elle nous raconte son parcours, la création de l’agence et comment on crée ce genre de business. Bien sûr, elle vous nous parler de la Colombie, claro que si !

 

 

 

 

Liens en rapport avec l’épisode :

– Magelia Colombie : l’agence de Natalia. 

Tous mes articles sur la Colombie. 

 

 

Merci d’avoir écouté !

Vous souhaitez écouter les prochains podcasts du blog ?

Pour cela, il suffit de souscrire au podcast sur Itunes.

Si sous avez aimé ce podcast, je vous serais vraiment reconnaissant si vous pouviez laisser un commentaire sur iTunes, comme celui-ci :

podavis3

 

Transcription

Fabrice : Bonjour à tous, bienvenus pour ce nouvel épisode du podcast Instincts Voyageurs en direct de Colombie, je suis avec Natalia autour d’un café. Et Natalia est colombienne. Elle a vécu 11 ans en France et elle vient tout juste de monter une agence de voyage Magelia Colombie qui propose de vous aider à organiser votre voyage en Colombie. Bonjour Natalia.

Natalia : Bonjour à tous.

Fabrice : Alors Natalia, j’aimerais d’abord que tu te présentes, que tu nous dises déjà comment t’es arrivée en France ?

Natalia : Bon, je suis arrivée en France il y a plus de 11 ans. Je suis arrivée dans le cadre d’un échange universitaire entre mon école en Colombie et  Montpellier. Donc, au début, c’était un échange pour un an où j’ai fait mon année d’école. Puis après à Montpelier. Puis après je suis montée à Paris pour travailler dans différentes sociétés, du marketing digital, de la cosmétique, etcetera.  Puis après, je suis partie voyager pendant un long moment et voilà.

 

Un tour du monde et la Colombie

Fabrice : Tu as fait un tour du monde ?

Natalia : Tout à fait. J’ai fait un tour du monde pendant un an un peu classique l’Asie, l’Amérique latine et l’Océanie.

Fabrice : T’étais passée en Colombie, non ?

Natalia : Bien sûr. Bien évidemment.

Fabrice : Pour les parents et tout ça.

Natalia : Bien sûr. En plus, j’étais avec mon copain, donc, du coup, c’était sa première fois en Colombie, donc c’était le bon moment de le prendre avec moi et lui montrer la Colombie, le présenter en plus à ma famille, tout ça.

Fabrice : Alors, laisse-moi deviner. Je suis sûr après ce tour du monde, c’était super dur le retour.

Natalia : Oui. C’était horrible, c’est le mot pour le décrire, c’était vraiment très dur, un peu aussi une crise existentielle qu’est ce que je vais faire de ma vie. Je n’ai pas envie de retourner à faire la même chose que ce que je faisais avant. J’ai envie d’échanger, de sentir que j’ai fait quelque chose d’utile, soit pour moi, soit pour les autres. Mais pas la même chose métro, boulot, dodo que j’ai fait pendant plusieurs années. Donc, c’est à ce moment là que j’ai pensé… C’est même une copine qui m’a dit…Moi j’ai adoré organiser des voyages pour mes proches, pour mes amis souvent pas seulement leur donner du conseil, mais aller vraiment dans les détails, regarder, tu peux faire ci tu peux faire ça. Donc, elle m’a donné cette idée. Elle m’a dit si tu aimes autant organiser des voyages, pourquoi ne pas les faire de manière professionnelle. Et c’est à ce moment là que je me suis dit que c’était peut-être une bonne idée.

Fabrice : Donc, tu t’es dit, je vais créer une agence de voyage spécialisée sur la Colombie.

Natalia : Tout à fait.

Fabrice : Pourquoi cette idée ? Tu aurais pu créer une agence de voyage sur une thématique ou sur un autre pays ou sur une région ?

Natalia : C’est une question qui m’est posée souvent. En fait, pourquoi la Colombie parce que je suis colombienne. Je connais assez bien la Colombie, je suis une amoureuse de la Colombie, passionnée. Bon, peut-être comme beaucoup de colombiens aussi, on est très fiers d’être colombiens.

Fabrice : J’en ai jamais rencontré qui détestaient leur pays, les français parfois mais colombiens…

Natalia : Oui, on est souvent très fiers et en fait, on a tellement mauvaise réputation partout qu’on a peut-être ce besoin au fond de nous de montrer qu’en fait on est bien plus que far. C’est quelque chose que oui c’est malheureux, ça fait partie de notre histoire comme beaucoup… Il y a des tragédies dans le monde dans beaucoup de pays. Mais aujourd’hui, c’est tout un nouveau pays qui est très différent. Et j’ai envie de partager cette passion que j’ai pour mon propre pays à d’autres personnes notamment les marchés français, parce que je les connais assez bien, j’y ai vécu longtemps, mon copain est français. Donc, j’ai un lien très fort avec la France. Donc, voilà.

Fabrice : Puis j’imagine sans peine que c’est sympa en effet de faire découvrir son pays aux autres en fait. Ça me semble tout assez logique et non j’imagine que c’est chouette donc cette agence, c’est tout nouveau, tu l’as lancée l’année passée, c’est ça ?

Natalia : Oui, tout à fait, donc ça fait un an. Je l’ai lancé directement ici en Colombie parce que c’est plus facile avec tous les prestataires, être attentif à toutes les prestations, c’est beaucoup plus facile pour les clients de savoir qu’il y a des bureaux sur place pour n’importe quelle éventualité, pour être au courant aussi des nouveautés, des nouveaux hôtels qu’il peut y avoir, des nouvelles visites, développer des visites intéressantes, différentes et notre spécialité particulièrement, c’est permettre aux gens d’être en vrai contact avec les locos, qu’ils ne se sentent pas seulement venir visiter des monuments, des musées mais comprendre un peu plus sur la culture colombienne. On dit souvent que les colombiens on est aimable et tout ça. Mais qu’ils ressentent vraiment, qu’ils regardent un peu de l’intérieur de la Colombie.

Fabrice : Oui, parce que ton agence, elle est sur le créneau de ce qu’on appelle le voyage sur mesure, c’est-à-dire que vous proposez des voyages destinés à des petits groupes, très petits groupes. Et donc, voilà sur mesure, voilà, développez un peu plus parce que là, je suis entrain de nager.

Natalia : Mais bien sûr donc effectivement, c’est des voyages sur mesure. Donc, on prend une feuille en blanc et on va développer un voyage bien précis pour une personne. Donc, on va avoir une discussion avec la personne qui souhaite venir en Colombie pour savoir un peu plus ses centres d’intérêts qu’est ce qu’il veut visiter, les voyages qu’ils ont fait auparavant, c’était où, qu’est ce qu’ils ont aimé pour pouvoir développer quelque chose qui leur ressemble et finalement qu’ils puissent être satisfaits de leur voyage et créer quelque chose qui leur plaise et au départ de la Colombie qu’ils soient amoureux de la Colombie ou en tous cas s’ils ne sont pas amoureux, qu’ils soient super contents du voyage qu’ils ont fait.

Fabrice : Non, mais ça, c’est obligé qu’ils soient super contents. Enfin !

Natalia : Bien sûr. Ce que je veux dire c’est que ce soit un voyage pas quelque chose standard où on s’accommode aux visites ou on s’accommode aux hôtels. Non qu’ils soient vraiment pilepoil ce qu’ils souhaitent, le type de prestation, est-ce qu’ils veulent aller hors sentiers battus, est-ce qu’ils veulent faire plus de cultures, est-ce qu’ils veulent faire plus de rencontres, etc. Voilà, c’est vraiment très adapté à ce que chacun souhaite parce qu’il n y a pas de voyages similaires.

Fabrice : Donc, tu as des gens qui vont vouloir plus un voyage nature, d’autres un voyage culturel.

Natalia : Exactement il n y a pas que de simples familles, qui veulent pas trop de cultures parce que les enfants, ils se fatiguent, donc, pour eux ça va être plus nature, plus activités à l’extérieur, des choses comme ça ou des personnes un peu plus seigneurs, qui sont très intéressées par les musées Saint Augustine par exemple, où il y a les visites archéologiques ou d’autres personnes qui veulent vraiment hors sentiers battus, donc il y a l’observation des baleines à bosse, voilà, la Colombie, c’est un pays qui est très varié, on a cet avantage, on a tout on a des trekks, de l’aventure, de la nature, de la culture, des festivals super colorés comme le carnaval de Barranquilla. On a vraiment pour tous les goûts, de la fête, des plages, donc, on peut vraiment adapter un voyage selon ce que les personnes cherchent.

Fabrice : Tu parles très bien français, tu n’as pas quasiment pas d’accent. Tu n’as pas l’accent marseillais par contre.

Natalia : [Rire] Peut-être un jour je ne pense pas mais mon copain est parisien donc, je ne pense pas que je vais le prendre.

La formation pour créer une agence de voyage

Fabrice : Et pour revenir à la création de l’agence. Comment ça s’est passé quand tu as eu l’idée. Quelles ont été les premières étapes. Tu m’as dit que t’as fait une formation donc ?

Natalia : Oui, effectivement, j’ai fait une formation en France, parce qu’au début mon idée c’était de créer l’agence en France parce qu’au début, c’était une idée différente. C’était faire une grande agence pour les colombiens qui souhaitaient venir en France. Donc, du coup, j’allais créer l’agence en France. J’ai fait donc un cours dans une école de commerce qui est située en Aix-en-Provence, ça s’appelle stage d’aptitude professionnelle pour les opérateurs de voyage, c’était très intéressant, très complet et en fait, il y avait une partie théorique et une partie pratique. Puis au fil du temps, je me suis rendue compte qu’en fait, c’était plus intéressant dans l’autre sens parce qu’un colombien qui va en Europe, c’est le voyage de leur vie. Tant dis qu’un français qui vient en Colombie, c’est le voyage de l’année. Donc, c’était plus intéressant dans l’autre sens. Du coup, j’ai changé, j’ai créé l’agence plutôt en Colombie. Voilà je suis venue vivre en Colombie.

Fabrice : Et ça a duré combien cette formation ?

Natalia : Trois mois. C’était une formation de 3 mois. Une partie donc théorique et une partie en entreprise. C’était un des stages si je ne me trompe pas de cinq semaines où on pouvait voir dans le quotidien comment ça se passe vraiment dans une agence de voyage.

Fabrice : Donc, finalement, on peut dire que pour créer une agence de voyage c’est finalement quelque chose d’assez facile et ouvert dans le sens où il n y a pas besoin de faire 3 ans de formation spécialisée dans le tourisme, tu fais une formation ici ou là qui dure apparemment quelques mois. Ensuite, j’imagine tu crées ta boite, tu t’immatricules, tu remplis quelques autres conditions peut-être ?

Natalia : Oui, en France, il y a plusieurs conditions à remplir. Donc, il y a déjà avant effectivement ces cours étaient obligatoires. Maintenant, je pense que ce n’est plus le cas. Par contre, on a besoin d’une immatriculation,  une garantie financière. Bon, il y a un certain nombre de conditions à remplir mais aujourd’hui, n’importe quelle personne peut faire une agence de voyage en France tant qu’elle remplisse ces conditions-là.

Fabrice : Donc, après cette formation, une fois que tu as rempli toutes ces conditions immatriculations, tu as créé ton agence ici en Colombie ?

Natalia : Ça c’est pour créer une agence en France. Du coup, j’allais la créer en Colombie, parce que c’était plus facile au niveau logistique, d’être en Colombie que d’être en France. Si j’ai créé l’agence en France, j’aurais été obligée de passer par une agence colombienne pour constituer les voyages notamment les hôtels. Les hôtels en Colombie, on doit passer par une agence colombienne pour les réserver, une agence étrangère ne peut pas réserver directement certains hôtels en Colombie. Donc, du coup, on est un peu…

Fabrice : C’est bizarre ça non ?

Natalia : Oui, j’ai trouvé que c’était bizarre. Et du coup, il y a certains hôtels qui créent des groupes pour pouvoir proposer leur hébergement à des agences directement à l’étranger.

Fabrice : Et donc, l’étape ensuite ça était de venir en Colombie pour prospecter j’imagine, essayer de contacter les hôtels, essayer d’organiser, d’avoir des idées pour organiser des circuits.

Natalia : Tout à fait donc une fois que ok j’ai décidé que j’allais créer mon agence ici en Colombie, je connais bien la Colombie, mais je ne la connaissais pas d’un point de vue professionnel, donc du coup, là j’ai commencé toute une série de visites dans les différentes régions de la Colombie pour faire des inspections d’hôtels, pour rencontrer des guides, des transporteurs, d’autres agences locales pour mieux comprendre ce qui était proposé, mieux comprendre ce qu’on pouvait faire de plus et ensuite pouvoir proposer des produits bien adaptés aux français. A partir de ces moments là quand j’ai eu toutes ces informations là j’ai commencé à constituer mon offre des produits qui sont sur le site. Mais sur le site, c’est plus une vitrine pour avoir des exemples de ce qu’on peut faire mais généralement les gens nous contactent et après on développe quelque chose sur mesure.

Fabrice : Oui, donc les premiers mois, ça a dû être éprouvant, de rechercher ces informations, ces contacts parce que c’est le nerf de la guerre en fait les contacts.

Natalia : Ben oui. Bien sûr. Tout passe par les réseaux. J’ai participé à des salons de tourismes, ici aussi en Colombie, pour se développer un peu aussi et avoir des contacts dans ces régions un peu plus reculés comme l’Amazonie ou d’autres régions qui sont moins visitées qui sont en pleine croissance surtout avec des films qui ont eu lieu récemment qui ont été comment on dit qui étaient au cinéma récemment.

Mais, voilà, tout passe par les réseaux si on n’a pas les contacts, on peut toujours chercher sur internet mais c’est un peu plus compliqué parce qu’il y a énormément d’informations sur internet et c’est des fois difficile de trier toutes ces informations.

Fabrice : Et ça c’est un travail que tu continues en ce moment ?

Natalie : Oui bien sûr, je continue. Là je viens de passer deux semaines dans toute la partie Saint Augustin, deux heures de la tatacoa, qui est sur une région que je ne sais pas pourquoi en Colombie, les colombiens  ne le visitent pas beaucoup et c’est une région vraiment magnifique et qui est une vraie attraction pour les français mais pour tout le monde parce qu’il y a ces visites archéologiques, de culture, qui n’a laissé aucune trace écrite, et on trouve des sculptures magnifiques. On pense que c’est des tombeaux mais ça reste, il n y a aucun reste. Je pense aussi aux paysages très beaux de la Tatacoa aussi. Et voilà, j’ai profité pendant 15 jours pour faire plein de contacts, visiter plein d’hôtels, rencontrer des personnes pour pouvoir ensuite proposer les meilleurs produits.

Fabrice : Les prochains mois c’est continuer ce travail là, développer la communication.

Natalia : Bien sûr, développer la communication tout passe par le marketing, les réseaux sociaux, la publicité, c’est des incontournables, vu qu’on travaille principalement avec des particuliers, donc des familles, des petits groupes d’amis, trois quatre cinq personnes, donc il y a un gros travail de publicité qui doit être fait derrière via le blog, via directement la publicité, les réseaux sociaux comme je disais tout à l’heure, voilà. Et puis après continuer la logistique, continuer à participer à des salons, c’est un métier qui est très dynamique, il faut bouger énormément. Il faut être au courant de ce qui se passe.

Créer une agence de voyage

Voilà. Donc, c’est on est un peu à l’écart et justement c’est quoi les principales difficultés dans ce travail ?

La principale difficulté c’est métier d’agent de voyage demande une extrême organisation,il y a énormément de choses à prévoir, des transferts, des guides, des transporteurs. Il y a beaucoup de choses qui peuvent mal se passer. Donc, il faut avoir plein de ces cours. Donc, la difficulté principale c’est ça.

Il y a des choses qui peuvent mal se passer. Cela ne veut pas dire une tragédie ni rien du tout mais quelqu’un qui n’était pas au rendez-vous, qui n’était pas quelque chose qui s’est passé par xxxx été sensé se passer, une visite voilà il y a un guide qui ne s’entend pas bien avec les visiteurs. Donc, il faut pouvoir réagir vite. Au début quand on commence ne pas voir les réseaux, c’est vraiment c’est frustrant. Parce qu’au début, on ne s’est même pas où chercher l’information ou parce qu’on a peut-être tellement de choses qu’en fait on ne sait pas par où commencer, qui contacter. Il y a un vrai soutien pour les personnes ou pour le tourisme, toutes les industries, xxxx signe de produit colombien, etcetera.

Donc, voilà je dirai que les difficultés principales c’est tout au début, le manque du réseau et deux qu’il faut une vraie qualité d’organisation et des prévoyances des imprévus.

Fabrice : Et toi qui es nouvelle dans ce secteur, c’est très difficile mes questions. Mais comment tu vois l’évolution de ce secteur ? Il y a beaucoup d’agences sur le créneau du voyage sur mesure, c’est quelque chose qu’on vent depuis quelques années, j’imagine que ça continuait.

Voilà, est-ce que tu as des idées par rapport à ça ?

Oui, après effectivement, je n’ai pas les xxx personnel. Mais, je fais une étude avant des xxxx savoir effectivement cette idée de l’agence de voyage surtout mono destination. C’est vraiment je suis xxxx est quelque chose qui est xxxx donc effectivement, économiser l’année et aller le tourisme étranger qui commençait à arriver en Colombie. Mais, depuis 5 ans, on voit vraiment une augmentation très importante du tourisme étranger, notamment les français. Les français, c’est la 2ème nationalité européenne en Colombie après les espagnols, bien évidemment grâce à la langue.

 

Vous avez aimé cet article ?

Notez-le en 1 clic

[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Faites tourner sur les réseaux ! (déja 50 partages)

Commentez via Facebook

1 commentaires : participez à la discussion !

  1. Claude dit :

    Allo,

    J`aime bien te lire car tu n`es pas avare à donner beaucoup d`informations de toutes sortes. Ça nous aide à faire de bons choix de voyage.

    Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *